Root Capital courtise les exportateurs africains de fruits et légumes

La Directrice de Root Capital discute avec des exportateurs africains de fruits et légumes.

La Directrice de Root Capital discute avec des exportateurs africains de fruits et légumes.

L’institution bancaire spécialisée dans le financement des activités agricoles a profité de la foire Fruit Logistica pour se faire connaître auprès des exportateurs africains des fruits et légumes.

 

«J’ai besoin d’un fond de roulement pour acheter des emballages en cartons en vue de la prochaine campagne agricole qui commence en mai. Que faire pour en bénéficier ?». Traoré Abdoulaye, Directeur d’Exoprim (Exotic primeur), une entreprise sénégalaise exportatrice de mangues et de haricot vert sur le marché européen, s’adresse ainsi à Diaka Diallo Sall, Directrice de crédit au sein de la filiale sénégalaise de Root Capital, un fond privé international exclusivement consacré au financement de l’agriculture.

«Il est très tôt pour introduire une demande de crédit. Il faut attendre 8 semaines pour qu’un dossier aboutisse », explique la responsable de Root Capital qui révèle au fil de la conversation les critères d’éligibilité. «L’entreprise doit avoir démarré ses activités depuis trois ans au moins. Elle doit disposer d’un business plan, être en bonne santé financière et exercer dans l’agriculture ».

La conversation qui se tenait sur le stand du Coleacp à la foire Fruit logistica de Berlin, tournait principalement autour des conditions d’octroi du crédit par la structure bancaire.

Le stand du Coleacp à la foire Fruit Logistica 2014, lieu de rencontre des producteurs et exportateurs africains de fruits et légumes. Crédit photo : Coleacp

Le stand du Coleacp à la foire Fruit Logistica 2014, lieu de rencontre des producteurs et exportateurs africains de fruits et légumes. Crédit photo : Coleacp

Collaborer avec les petits producteurs

Root Capital exige également que les opérateurs économiques travaillent en collaboration avec les petits producteurs. Dans ce sens, ils doivent présenter le contrat qui les lie à ceux-ci. A cela s’ajoute un engagement écrit de l’importateur européen chargé de vendre les cargaisons que lui envoie l’exportateur africain sur le  marché européen. « Le partenaire européen doit s’engager à transférer les résultats des ventes dans les comptes de Root capital qui prélève le crédit prêté et reverse le reste dans le compte de l’exportateur », explique Diaka. A la fin de la conversation,  Traoré Abdoulaye est satisfait. «Je vous contacterai une fois de retour à Dakar », promet-il.

Amadou Ndiaye, Directeur de ANS Inter export, une entreprise sénégalaise exportateurs de haricot vert qui participe également à la foire, souhaite aussi faire des affaires avec Root Capital. L’année dernière, il avait renoncé à recevoir du crédit indépendamment de sa volonté. « J’avais déjà rencontré les responsable de Root Capital en 2013 mais je n’ai pas pu introduire une demande de crédit à l’époque parce que l’importateur avec qui je travaillais n’était pas disposé à me fournir un engagement écrit », indique-t-il. Basée à Dakar, la filiale sénégalaise de Root Capital, couvre plusieurs pays d’Afrique de l’Ouest et du Centre.

Anne Matho

Pour contacter Root Capital :

• Diaka Sall, Senegal– dsall@rootcapital.org – Tél. (221) 33 865 3888

• Simplice Chigbo, Cote d’Ivoire– schigbo@rootcapital.org

•Barbara Ghansah, Ghana– bghansah@rootcapital.org

Publicités
1 commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :