«Nous faisons confiance à l’expertise locale»

Mr Guy Stinglhamber

Mr. Guy Stinglhamber

Guy Stinglhamber, Directeur du PIP et du Coleacp Bruxelles, explique le 1000ème protocole du PIP signé avec l’Unapac.

 

Pourquoi avoir choisi une organisation camerounaise?

C’est tout à fait symbolique puisque cet accord ne signifie pas que le groupe Unapac est la meilleure entreprise dans tous les pays ACP. Il s’agit tout simplement d’une organisation qui répond aux critères que nous voulons appuyer. L’Unapac aide les petits producteurs à participer à la chaîne de valeur pour exporter vers l’Europe. C’est une qualité que nous soutenons. Car le COLEACP est une association dont tous les producteurs ACP peuvent faire partie. Les exportateurs et les consultants aussi.

 

En quoi consistera l’appui que vous apporterez à l’Unapac ?

Notre appui a démarré durant la première phase du programme par un ensemble de formations et d’appui en qualité sanitaire et traçabilité. Il consistera aujourd’hui à fournir des formations notamment pour la nouvelle équipe de producteurs qui a rejoint l’Unapac. Ce qui va consolider ses connaissancesen termes de qualité sanitaire/bonnes pratiques agricoles et gestion durable des productions. Il va s’agir également d’améliorer les procédures qualité (traçabilité) en agriculture biologique.

 

Comment allez-vous procéder sur le terrain ?

Comme souvent, on ne fait pas les choses à la place des bénéficiaires. Nous sommes un programme centralisé à Bruxelles. Le projet PIP développe des méthodologies, des outils, et donne de l’appui. Mais avec des experts locaux. Ce sont des professionnels du Cameroun qui travaillent sur place, ou parfois des experts d’autres pays des ACP qui viennent au Cameroun et inversement. Donc il y a une prise en charge des problématiques par les experts locaux et les entreprises locales. Car nous faisons confiance à l’expertise locale. Les membres du Coleacp (l’Unapac est également un adhérent) sont bénéficiaires d’un programme géré par leur organisation et prennent en charge leur problématique de façon à pouvoir faire face dans les années prochaines à de nouvelles problématiques du même genre. C’est vraiment une activité associative financée, sponsorisée et aidée par l’Union européenne à la demande du Secrétariat des Etats ACP (Afrique, Caraïbes et Pacifique).

Anne Matho

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :