Un nouveau site web pour le développement: les jeunes encouragés à s’engager dans l’agriculture

Courtney Paisley

L’organisation Young Professionals Platform for Agricultural Research for Development (Ypard), lance en 2012 un nouveau site web. Sa coordonnatrice, Courtney Paisley, nous en livre les principaux éléments, dont une version française.

 

Pouvez-vous nous présenter l’organisation Ypard?

YPARD est un réseau de jeunes professionnels de moins de 40 ans qui travaillent dans la recherche agricole pour le développement de différentes régions du monde. Nous cherchons à engager davantage les jeunes actifs vers des carrières touchant tous les aspects du secteur agricole.  Et il est important que les jeunes eux-mêmes soient sollicités pour qu’ils nous expliquent quels changements ils considèrent  nécessaires dans l’enseignement agricole afin de rendre les carrières de ce secteur économique plus attractives. Nous souhaitons aussi mettre en avant la diversité des rôles désormais requis dans la recherche agricole pour le développement.

 

Que peuvent attendre les jeunes du nouveau site que vous lancez en 2012 ?

Il assurera plus d’informations en anglais, français et espagnol, un accès à l’information recherchée plus facile et un look «rafraîchi». La seconde étape, courant 2012, se concentrera davantage sur les profils des membres et les moyens de faciliter l’interaction entre eux. Nous espérons aussi inclure une banque de CV où les membres pourront mettre en ligne leur curriculum vitae auxquels pourront accéder les autres membres YPARD, les organisations adhérentes et de potentiels employeurs. Nous avons aussi l’objectif de lancer notre programme de mentorat en 2012 et de construire une base de données.

Une interface en français

 

Votre nouveau site comprendra une interface en français. Pourquoi?

Nous voulons favoriser l’engagement des jeunes des pays francophones. L’un de nos principaux objectifs étant de faciliter la mise en réseau et l’échange entre jeunes de différentes régions du monde, il est important que nous atteignions les jeunes des différents pays, notamment ceux des nombreux pays africains dont la population parle français.

Quel en sera le contenu?

YPARD vise à fournir des informations utiles pour les jeunes. Cela comprend des informations sur les possibilités de financement et d’emploi, et sur l’actualité du secteur agricole touchant particulièrement la nouvelle génération. Les membres du réseau peuvent aller au-delà et initier des discussions dans leur région, contribuant ainsi à faire de la prospective sur la recherche agricole pour le développement, et pourquoi pas à écrire un blog.

D’une manière générale, YPARD facilite l’échange d’informations et de connaissances entre les jeunes professionnels de toutes  disciplines,  professions, âges et  régions. Elle diffuse des appels à candidatures afin que les jeunes donnent leur avis lors de réunions et de conférences clé et qu’ils se concertent entre eux sur des sujets qu’ils jugent importants.

La version française sera-t-elle une traduction directe de l’anglais?

Les activités initiées par YPARD seront en effet publiées en anglais et français, mais nous diffuserons aussi des informations provenant directement de sources francophones. Nous avons par ailleurs déjà des membres francophones qui choisissent d’écrire leurs blogs ou de discuter sur le forum en français.

Propos recueillis par Anne Matho

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :