Expérience d’un éleveur: la qualité de l’eau, un facteur non négligeable en aviculture

Depuis 2009, grâce au traitement de l’eau de boisson de son élevage, Caroline Nké, une avicultrice, a pu éviter la mort en série de son élevage et améliorer les performances de ses poulets de chair.

L’eau de forage n’est pas toujours propre à la consommation de la volaille. Ce constat, Caroline Nké, avicultrice, l’a fait à ses dépens dans sa ferme située à Ayato, un quartier de la périphérie de Douala. «Avant ma volaille mourait terrasser par la diarrhée et les problèmes respiratoires. Je perdais des bandes entières de 1000 poussins. Mais depuis que je traite l’eau de forage que je donne à boire à ma volaille, je n’ai plus ce problème », explique t’elle. Le traitement de l’eau de sa ferme a également permis d’engraisser les poulets de chairs qui peuvent peser aujourd’hui jusqu’à 2 kg vers le 45ème  jour. Avant, ils mourraient à partir du 25ème jour. Au total, Caroline Nké estime à près de 15 millions de Fcfa le montant total des pertes enregistré par sa ferme dues à l’impureté de l’eau du forage. Selon Institut technique de l’Aviculture (ITAVI), la composition physico-chimique et bactériologique de l’eau de boisson des volailles d’élevage est susceptible d’influer notablement sur la santé et les performances de croissance des volailles. La qualité de l’eau est d’autant plus important qu’au cours de sa vie, un poulet consommera deux fois plus d’eau que d’aliment.

Le traitement de l’eau de boisson de l’élevage avicole de Caroline Nké, effectué par un laboratoire spécialisé de Douala a consisté à introduire du chlore dans le forage. Après deux heures, cette eau a été pompé dans le réservoir et s’est déversé dans les canalisations pour finir dans les abreuvoirs. Ce processus a permis au chlore de tuer les microbes dans tout le circuit.

 

Eau impure

Dans un rapport intitulé « Eau de boisson en élevage avicole la qualité bactériologique: un facteur de réussite« , des experts de l’ITAVI et de la chambre d’agriculture du pays de la Loire (France) indiquent que le chlore est un produit homologué pour l’assainissement de la conduite d’eau quelque soit le système de traitement de l’eau choisie. Au cours du processus du traitement, ils recommandent de laisser agir le désinfectant afin de décoller les dépôts restants dans les canalisations.

Avant le déclenchement du processus de traitement au Chlore, des examens de laboratoires ont été préalablement réalisés sur l’eau du forage de l’avicultrice.  Les résultats avaient révélé une contamination aux coliformes fécaux, totaux et nitrobacter.

Pourtant tous les ingrédients étaient réunis pour que l’élevage avicole fasse un bon rendement. Le programme de prophylaxie était le même qui avant donnait de bons résultats. L’eau était permanemment disponible dans les abreuvoirs. La formulation alimentaire n’avait pas changé. L’observation du comportement de plusieurs bandes de poulets de chairs a permis d’incriminer la qualité de l’eau comme facteur responsable des pathologies. Une hypothèse qui a été confirmée par les analyses de laboratoire.

Anne Matho

Publicités
9 commentaires
  1. jaelphb a dit:

    bonjour j aimerai bcp corespondre avc vous car je veu cree ma ferme dans c mois ci mon mail est

  2. enjoy a dit:

    je suis trs impréssionné par le traval que vous faite. je suis tombé sur votre par pur hassaerd. tiens bon

  3. motchadje joël a dit:

    merci, pour cette page. l’information ne s’est pas juste limité à une annonce. bien plus l’approche méthodique de la recherche y est et donne de convaincre de ce qui peut passer inaperçu dans un élevage. merci, encore de tous les élements réunis et DIEU seul sait qu’il demande du temps.

  4. Roger l'illuminé du blog d'Elisabeth a dit:

    Chère Annne… ne vois-tu rien venir …bon on a dû vous proposer cette saynète des milliers de fois…mais cette fois je pense qu’en arrivant dans le trio de tête, c’est la France qui vous regardera, que dis-je un cap…non pardon je recommance mes âneries, c’est l’Europe qui vous lira mais non suis-je idiot c’est le monde entier ! Courage. Forza Anne !

  5. Riccardo a dit:

    Ravi de vous connaître grâce à Elisabeth Jenssen. J’ai passé un bon mmoement en lisant vos articles. Poursuivez dans cette voie la réussite est au bout.

    Roccardo

  6. Grégoire, merci pour vos encouragements. je vais tenir compte de vos remarques.

  7. Foning Grégoire a dit:

    C’est par un pur hasard que je tombe sur ton blog et je ne peux que t’encourager dans la voie noble que tu t’es choisis c’est-à-dire le journalisme d’investigation dans le domaine de l’agriculture. Il est assez surprenant de voir une jeune journaliste choisir se spécialiser de la sorte à l’entame de sa carrière. Passer l’étonnement, il faut reconnaître que ce choix démontre à suffisance la justesse et la pertinence de la vision que tu te fais du journalisme à savoir, informer et éduquer. En fait, rien ne sert de disperser ses forces quand le champ à investiguer dans ce domaine précis est tellement vaste et varié. Du courage et félicitations pour ton prix en tant que lauréate du concours ACP. S’agissant de ton article, merci de bien vouloir l’achever pour le bien des aviculteurs qui ont pu te lire car tu parles du traitement préalable de l’eau par le chlore avant absorption par les poulets, ceci en vue d’augmenter la productivité en limitant les pertes. L’article est bon mais nous y gagnerions davantage si tu pouvais éclairer nos lanternes en nous donnant par exemple la proportion du chlore qu’il faut par litre d’eau. La donnée est très importante car tu le sais comme moi que le chlore est extrêmement nocif pour la santé lorsqu’il est en surdose ! Autant nocif pour les volailles que pour les humains qui les consomment. Il ne faudrait surtout pas oublier que le chlore est conditionné commercialement sous forme de chlorure de sodium ou de chlorure de potassium. Tu devras également te pencher sur l’impact des apports des éléments chimiques comme le sodium ou le potassium dans l’alimentation du poulet et que sais-je encore ! Au travail Anne ! Rapproches-toi des spécialistes. Tu apprendras beaucoup de bonnes choses pour ta culture générale, ton métier et ta carrière. Intéresses-toi sur les thématiques comme l’agriculture BIO et les OGM. Continue sur la même lancée à l’image de ton prix récemment obtenu, tu as fais le bon choix.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :